Recherches scientifiques

                        Recherches scientifiques  bande

 

 

dougbremner1  La vérité du Professeur Bremner Douglas :

 

J. Douglas Bremner psyschiatre :

« Nous avons analysé un groupe de 13 individus qui avaient été traités avec isotrétinoïne, qui s’appelle Accutane aux Etats Unis, et on les a comparés avec 15 individus qui avaient été traités avec antibiotiques. On a analysé la fonction cérébrale avant et après le traitement avec antibiotiques ou isotrétinoïne. On a pu observer une diminution de 16% du fonctionnement cérébral dans le cortex frontal, ceci est la région cérébrale involuée dans les sentiments et le moral, chez les patients traités avec isotrétinoïne,mais pas chez les patients traités avec antibiotiques.« 

                            accutanebrain1

« J’ai demandé à Roche s ’ils étaient intéressés à approvisionner le médicament ou faire une autre apportation à cette étude mais ils n’étaient pas intéressés. Des fois les sociétés pharmaceutiques ne désirent pas financier une étude, mais normalement ils offrent gratuitement le médicament. J’ai été surpris du fait qu’ils n’étaient même pas intéressés à offrir le médicament.« « On peut calculer qu’il faut environs 800 patients pour faire une étude vraiment exhaustive. Et vous savez, j’ai demandé à la FDA si eux ils pouvaient demander à Roche de mettre a disposition le médicament pour un test pareil. Et ils m’ont dit qu’eux n’avaient pas le pouvoir de faire une chose pareille. Alors je me demande : qui c’est qui a ce pouvoir ? »« L’effet est causé par la transcription des protéines, en d’autres mots on parle d’une modification structurelle du cerveau. Ceci implique que les effets prennent
plus de temps à apparaître mais aussi pour disparaître. Car une fois que la transcription
des protéines a été affectée la structure du cerveau commence à changer fondamentalement. Ca peut prendre des semaines ou même des mois pour retourner à l’ état normal, mais il est aussi possible que certains individus ne retrouveront plus la normalité. »
« Il y aura toujours des nouveaux cas de suicides et dépression. Et vous savez quoi, Roche probablement continuera à argumenter qu’ils ne sont pas relationnés, que le suicide est une chose commune entre les jeunes ou que c’ est du à d’autres circonstances. Néanmoins la science ne s’arrêtera pas. Il y a même une nouvelle étude qui a été publiée laquelle démontre que Roaccutane augmente le stress oxydatif et cause des dommages dans l’ADN. Je pense que la plupart des gens auraient des doutes avant de prendre un médicament qui endommage l’ADN. Je veux dire, moi je réfléchirais. »« J’ai fait diminuer le nombre d’investigations que je fais sur ce sujet seulement parce qu’il est difficile de bien travailler dans des circonstances pareilles et j’ en ai assez d’ être convoqué continuellement par des juges. »Journaliste :« Vous vous sentez sous pression de Roche ? »

« Oui, je ressens beaucoup de pression. Ils ont attaqué ma crédibilité et se sont mélés dans ma sphère privée et ils ont fait des choses qui n’ont rien à voir avec la question des effets secondaires du Accutane dans la dépression. Alors, oui, je veux dire, ils ont pratiquement ruiné le dernier an de ma vie.« 

                      sanstitrebande4element

Michelle Lane, investigatrice scientifique :

Ce que nous avons fait c’est que nous avons pris deux groupes de souris. Les souris étaient adolescentes, et un groupe a reçu une injection du médicament dans la même dose comme on donne habituellement aux humains. Un autre groupe de souris a reçu une injection. Et les souris ont reçu une injection ou bien seulement le médicament pendant six semaines. A la fin de ces six semaines, les souris ont été soumises à une série de tests de comportement, lesquels sont utilisés régulièrement, ils sont particulièrement utilisés pour étudier des anti-dépresseurs. Ces tests essaient de modeler ce qui se déroule chez des humains, mais naturellement une souris n’est pas un humain et on ne peut lui demander : T’es triste ? On peut mesurer ce manque de volonté d’échapper à une mauvaise situation et ceci correspond en théorie au manque de motivation d’un être humain en dépression. Les résultats de notre investigation étaient que chez des souris adolescentes traitées avec la même dose de Accutane comme les humains, celle-ci cause une augmentation du comportement dépressif.



Pas encore de commentaires to “Recherches scientifiques”

linterne |
MIEUX VAUT ALLUMER UNE CHAN... |
SOLANGE SALARIEE D'UNE PARF... |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Comparatif Mutuelle
| Thèse "LES PANSEMENTS DE L'...
| Mona Vie